Eclipsesavec nos chasseurs d'éclipses

 

Pour cette éclipse qui traversait la France, Astrap organisa un voyage en bus de Clermont-Ferrand à Beine-Nauroy prés de Reims. Arrivée sur les lieux la veille, il pleuvait à verse. Le lendemain jour de l'éclipse le ciel était toujours couvert.

Un an auparavant nous avions pris contact avec le club local d'astronomie pour nous trouver un terrain sur la ligne de centralité. Ils nous avaient bien accueilli mais au prix de 30 € par personne (business is business). Nous avons finit par trouver un terrain dégagé et gratuit sans l'aide d'association à but soi-disant non lucratif.

L'observation de la première phase partielle fut très ...partielle, de temps en temps entre deux nuages le soleil apparaissait. Au moment de la totalité le ciel s'est dégagé autour du soleil, phénomène assez courant causé par la baisse de température à condition que la couverture nuageuse ne soit pas trop épaisse. Nous avons pu observer la totalité mais pratiquement pas la couronne. Ce fut donc un demi-échec ou une demi-réussite, c'est selon. Trois d'entre nous décidions alors de recommencer l'expérience pour observer une éclipse dans de parfaites conditions.