Le ciel nocturne d'été est dominé par les Trois Belles d'Eté (Véga de la constellation de la Lyre, Deneb du Cygne et Altaïr de l'Aigle) ; la Voie Lactée traverse tout le ciel. La planète Jupiter dans toute sa splendeur domine la constellation du Sagittaire, la comète Hale Bopp est visible avec un bon instrument à gauche de Jupiter, 5° (soit trois doigts, bras tendu) ; Saturne se situe entre la Baleine et les Poissons.

L'alignement des quatre satellites galiléens de Jupiter (visible avec des jumelles ou un petit instrument) est l'illustration d'un mini-système solaire et montre la puissance gravitationnelle de Jupiter.

Quatre forces

La gravitation (la plus faible de toutes les forces fondamentales de la nature, mais qui possède aussi la plus grande portée) qui fait que les choses tombent du haut vers le bas. Rien n'échappe à l'emprise de la gravité, c'est la colle de l'univers.

Tout ce qui est masse ou énergie est assujetti à sa loi, mais cette influence s'accompagne d'une extrême faiblesse. La gravité est la plus faible des quatre forces de la nature.

La deuxième force est la force électromagnétique qui n'agit que sur les particules chargées. Elle fait que les particules de charge opposée s'attirent et que les particules de charge semblable se repoussent, c'est la colle des atomes. A l'inverse de la gravité qui agit sur toute masse ou énergie, la force électromagnétique est très discriminatoire. Tout ce qui n'a pas de charge électrique, comme la particule de lumière (le photon) ou le neutron, est exclu et ignoré. Dans le monde de l'électromagnétisme, on n'est quelqu'un que si l'on a sur sa carte de visite une charge électrique positive ou négative.

La troisième force, dite force nucléaire faible, se contente de faire mourir la matière en la désintégrant. Parmi les centaines de particules élémentaires qui composent la matière, très peu ignorent la mortalité. Parmi les rares immortels, on compte l'électron, le photon et une autre particule de masse nulle ou infime, appelée neutrino.

La force nucléaire forte est la quatrième et la plus vigoureuse des quatre forces de la nature, elle lie ensemble les quarks pour former protons et neutrons, et les protons et tes neutrons pour former des noyaux d'atomes. Son domaine d'influence est celui du noyau d'atomes, dans l'infiniment petit. C'est la colle des particules.

Champ magnétique

A propos du magnétisme terrestre, il y a 25 ans, une mission commandée par l'institut national d'astronomie et de géophysique avait pour objectif de cartographier le champ magnétique terrestre. Un avion Hurel Dubois remorquait à 150 mètres derrière lui un capteur de champ magnétique suivant un plan de vol rigoureux (altitude, de vol 2.000 mètres, à plus ou moins 20 mètres, distance entre lignes de vol 2.000 m).

Arrivé au-dessus d’Isserteaux, exactement aux Terres Grasses, une anomalie magnétique fut remarquée ; par la suite, une expédition terrestre fit des sondages et c'est ainsi que l'on a découvert un maar de 2 km de long sur 500 m de large. Il doit exister à notre connaissance moins d'une trentaine de maars dans le Massif central, et ce serait le seul sur la rive droite de l'Allier. .

Il y a un million d'années, l'eau pluviale est entrée en contact avec le magma terrestre, ce qui aurait causé une grande explosion projetant des blocs de granit à plusieurs kilomètres. Au siècle dernier, des haches de pierre ont été trouvées aux alentours, cinq en fibrolithe, trois en serpentine et deux en basalte; elles ont été remises à M. Bielawski (auteur du « Touriste Auvergnat »).

Article publié dans le journal « La Montagne » en juillet 1996